Cartes pos­tales du Clos Mira­bel Manor – blogueur in­vité

Quand il s’est ag­it pour nous de faire la liste des pro­jets pou­vant in­téress­er la famille lors de notre ré­cent séjour à Clos Mira­bel Manor Ju­rançon – Pau dans les Pyrénées, nous avons con­s­taté la chance que nous avions! Il y avait telle­ment de pos­si­bil­ités que cela nous au­rait pris fa­cile­ment trois se­maines plutôt que 3 jours.

Ce­ci étant dit, nous avons mis au pro­gramme:
- Une agréable pro­m­e­nade dans le cen­tre his­torique de Pau in­clu­ant le Boul­e­vard des Pyrénées.
- Une visite a des grottes de Bethar­ram (les en­fants ont adoré le petit tour en train à la fin de la visite)
- Les joyeus­es heures passées au Spa Cal­liceo (ou l’eau est plus chaude que dans notre bain!)
- Une ex­cur­sion à Lour­des et la dé­cou­verte d’une glace au goût de vi­o­lette de Parme!

Mais le grand mo­ment de notre séjour est sans con­teste le jour ou nos deux je­unes fils, âgés de 4 et 7 ans ont dé­cou­vert la mon­tagne ou les at­ten­daient “les sports de neige”. Ici le mot sport doit être pris dans un sens large…

Mon mari a été, au cours de sa vie an­térieure e.i. avant l’ar­rivée des en­fants, un as­sez bon skieur et il a es­sayé à maintes repris­es de me con­vain­cre du plaisir qu’on pou­vait trou­ver à dé­valer les pentes à folle al­lure sur deux spa­t­ules! Je lui ai tou­jours op­posé un non re­ten­tis­sant. Je n’aime pas les hau­teurs, je n’aime pas avoir froid et je peux à peine march­er en droite ligne. Qu’est ce que je pour­rais trou­ver comme plaisir sur une mon­tagne re­cou­verte de neige?

Mais comme la mon­tagne est fa­cile­ment ac­ces­si­ble de Clos Mira­bel et que le plus je­une de nos fils n’avait ja­mais vu la neige, nous avons dé­cidé de nous ren­dre à Gourette un petit cen­tre de ski à une heure de route du Clos Mira­bel Manor . Heureuse­ment nous avions pris avec nous pour ces va­cances, chaus­sures, bon­nets et gants pour « sur­vivre « à la neige.

Le voy­age de Clos Mira­bel Ju­rançon-Pau à Gourette m’a mise dans un état se­cond! Comme chauf­fer at­titré pour tout le séjour, je n’ai pu que don­n­er des coups d’oeil fur­tifs à la mon­tagne qui sem­blait sur­gir sur nous à me­sure que nous avançons mais ce que je voy­ais était à cou­per le souf­fle! peut-on imagin­er une masse si im­posante?

Mal­heureuse­ment les chos­es se sont com­pliquées lorsque je me suis retrou­vée sur une longue route étroite et ven­teuse bor­dée d’un précipice sur la droite et plus nous avan­cions plus la route rétré­cis­sait pour abou­tir fi­nale­ment dans un cul-de-sac…

Le GPS n’avait au­cune idée de là ou nous étions (quelle hor­reur!) et nous avons dû faire le chemin in­verse, dans les mêmes con­di­tions jusqu’à trou­ver la route pour Gourette avec son bon vieux sys­tème de sig­nal­i­sa­tion rou­tière, ce qui nous a per­mis de join­dre fi­nale­ment la sta­tion. Et c’est là que l’aven­ture com­mence! Et hop! dans le fu­nic­u­laire pour re­join­dre les pentes. Ce qui est merveilleux à Gourette c’est qu’on y ac­cueille les familles à bras ou­verts. Les débu­tants peu­vent pren­dre con­fiance dans une zone qui leur est réservée avec des in­s­tal­la­tions amu­santes et à leur niveau: pentes douces, re­mon­tées fa­ciles d’util­i­sa­tion ce qui permet d’ap­pren­dre en toute sécu­rité.

Pour nous, l’ob­jec­tif n’était pas de pra­ti­quer les rudi­ments du ski mais d’avoir du plaisir dans la neige. Pour 10 eu­ros cha­cune, nous avons acheté quelques luges et nous voilà sur la pente réservée à ce genre d’équipe­ment. Nous y avons passé un très long mo­ment juste à pro­fiter de la neige! Nous avons fait des bon­hommes de neige qui ont en­suite éclaté lorsque nous les at­taquions avec nos luges de­s­cen­dant à pleine vitesse. On ju­bi­lait! Nous nous sommes lancé des boules de neige, avons fait des ram­pes en prévi­sion de nos cours­es en luge, ça, c’était mag­ique et pour repren­dre notre souf­fle, nous nous sommes couchés sur le dos dans la neige pour y faire des anges. Nous avons eu le plus grand plaisir qu’on peut imagin­er pour une journée de neige et ce, dans un dé­cor in­croy­able. Gourette m’est très ch­er depuis ce jour-là!

Une petite dé­cep­tion nous at­ten­dait par ailleurs à la toute fin de la journée lorsque nous avons vou­lu pren­dre le to­bog­gan… Il s’ag­it d’une série de luges re­liées en­tre elles comme un train, ce qui nous au­rait per­mis de de­s­cen­dre la mon­tagne ensem­ble et à toute berzingue. Il nous au­rait fal­lu réserv­er la veille…mais nous le sau­rons pour la prochaine fois où nous pour­ri­ons aus­si réserv­er une bal­lade en traineau à chiens et des leçons de ski pour les garçons…et pourquoi pas pour moi aus­si!

GOURETTEOU­VER­TURE DU DO­MAINE SKI­ABLE – 9 Décem­bre 2017 au 15 avril 2018

Clos Mira­bel

Publié le par